Histoire du Colportage

Les premiers colporteurs

Quand nous nous référons aux registres historiques afin de voir la signification du mot colporteur, on nous renvoie au XIIe siècle quand surgit en France un homme qui avait réussi dans les affaires nommé Pierre Valdo, il employait beaucoup de vendeurs pour distribuer ses produits. Un jour, en lisant les Ecritures Saintes, il s’est définitivement converti au Seigneur et il a subit un changement radical dans sa vie. Valdo a commencé à aimer le Seigneur et la Parole, cependant, à cause du régime du gouverneur de l’époque et de la persécution des chrétiens, on ne pouvait lire la Bible qu’en secret. Valdo comprit que la Parole devait être accessible à tous et non pas uniquement à une minorité privilégiée car, plus il la lisait et plus il s’en réjouissait. Il surgit donc dans son intérieur, le désir et la mission de la divulguer.

Il a donc engagé des personnes pour qu’elles élaborent des manuscrits et des extraits de la Bible car l’impression n’existait pas à l’époque. Il confiait ces manuscrits à ses vendeurs pour qu’ils le divulguent. Comme certains d’entre-eux étaient de véritables chrétiens qui cherchaient Dieu avec dévouement, il a décidé de les encourager à amener des portions de la Parole à leurs clients et à ceux qu’ils rencontreraient sur le chemin. Pour cela, il a décidé de confectionner un sac en bandoulière qui était mis sur le cou. Dans ce sac, ils emmèneraient des copies de petites portions de la Bible et, pour les cacher, ils utiliseraient une sorte de veste par dessus. et c’est ainsi qu’ils contactaient des personnes et, si elles étaient intéressées, elles gagnaient des petites portions de la Parole. C’est de cette initiative de Pierre Valdo qu’a surgi l’expression « colporteur », un mot d’origine français qui signifie porte sur le cou. De cette façon, Pierre Valdo a réalisé son désir de divulguer la Parole de Dieu.

L’influence du colporteur sur l’histoire chrétienne

Ce mouvement a grandi au point d’influencer tout le christianisme de l’époque ainsi que les futures générations. Une grande partie du succès de la Réforme a été dû au travail des colporteurs. Ceux qui ont suivi l’exemple de Valdo qui amenait des portions de la Parole de Dieu aux personnes, on été connus sous le nom de « vaudois ».

Dans l’histoire chrétienne, il y a plusieurs types de personnes qui ont fait cela: la soeur Dora Yu, par exemple, fut une grande évangéliste qui a utilisé le principe du colportage pour divulguer la Parole de Dieu. Quand elle vécut en Corée, elle promulgua la propagation de l’évangile de manière intense dans ce pays où d’autres frères ont eu ce même sentiment et ont accompli cette même charge. Cependant, ils n’ont pas mis en pratique le colportage sous forme imprimée, mais ils sont sortis, en tant que missionnaires, pour amener l’évangile oralement à d’autres personnes.